• Abanes R., (1996), American Militias. Rebellion, Racism and Religion, Downers Grove : InterVarsity Press.
  • Abramowicz M., (1993), Extrême-Droite et antisémitisme en Belgique – De 1945 à nos jours, Bruxelles : Editions EVO-Histoire.
  • Abramowicz M., (1996), Les Rats Noirs. L’extrême droite en Belgique francophone, Bruxelles : Editions Luc Pire.
  • Adamson K. and Johns R. 2008. ‘The Vlaams Blok, its electorate, and the ideological articulation of « Europe »‘, Journal of Political Ideologies 13 (2) : 133 – 156.
  • Aho J., (1990), The Politics of Righteousness. Idaho Christian Patriotism, Seattle : University of Washington Press.
  • Aho J., (1994), This Thing of Darkness. A Sociology of the Enemy, Seattle : University of Washington Press.
  • Alaluf, M. (1995), ‘Programme social’, in Le Paige, H. (ed.), Le désarroi démocratique. L’extrême droite en Belgique francophone. Bruxelles : Labor, pp.63-80.
  • Alaluf, M., (1998), ‘L’émergence du Front national en Belgique est plus redevable aux circonstances qu’à son programme’, in Delwit P, De Waele J.-M. and Rea A., L’extrême droite en France et en Belgique. Bruxelles : Complexe, pp.101-118.
  • Allport G., « Demagogy » in Curry R. and Brown T., (1972), Conspiracy. The Fear of Subversion in American History, New York : Holt, Rinehart and Winston, INC, p.263-276.
  • Alves Dos Santos, J. (2004), Racisme et islamophobie dans les publications francophones du Vlaams Blok à Bruxelles (Mémoire de licence en science politique). Bruxelles: Université Libre de Bruxelles.
  • Amossy R., « Israël et les juifs dans l’argumentation de l’extrême droite : doxa et implicite » in Mots (Argumentations d’extrême droite), N°58, mars 1999, p.79-100.
  • Anderson B., (2002), L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris : La Découverte.
  • Ansell A., (1997), New Right, New racism. Race and Reaction in the United States and Britain, New York : New York University Press.
  • Ansell A., (1998), Unraveling The Right. The New Conservatism in American Thought and Politics, Boulder : WestviewPress.
  • Anti-Defamation League, (1991), Anger on the Right : Pat Buchanan’s Venomous Crusade. Rapport disponible à l’adresse Internet suivante (le 30 avril 2007) : http://www.adl.org (../special_reports/pb_archive/pb_1991rpt.pdf)
  • Anti-Defamation League, (1992), From Columnist to Candidate : Pat Buchanan’s Religious War. Rapport disponible à l’adresse Internet suivante (le 30 avril 2007) : http://www.adl.org (../special_reports/pb_archive/pb_92-94.pdf)
  • Arendt H., (1984), Sur l’antisémitisme, Paris : Seuil.
  • Aron R., (1938), Introduction à la philosophie de l’histoire. Essai sur les limites de l’objectivité historique, Paris : Gallimard.
  • Aron R., (1997) [1967], Les étapes de la pensée sociologique, Paris : Tel Gallimard.
  • Art D., (2008), ‘The Organizational Origins of the Contemporary Radical Right’, Comparative Politics 40 (4) : 421-440.
  • Ashbee E., « The Also-Rans : Nader, Buchanan and the 2000 US Presidential Election » in The Political Quarterly, 72-2, Avril-Juin 2001, p.159-169.
  • Backes U., (2001) « L’extrême droite : les multiples facettes d’une catégorie d’analyse » in Perrineau P., (2001), Les croisés de la société fermée. L’Europe des extrêmes droites, Paris : Editions de l’aube, p. 13 –29.
  • Backes, U., (2004), ‘L’extrême droite : les multiples facettes d’une catégorie d’analyse’, in Blaise, P. and Moreau, P. (ed.), Extrême droite et national-populisme en Europe de l’Ouest. Bruxelles : CRISP, pp.445-465.
  • Badie B. et Hermet G, (1990), Politique comparée, Paris : PUF.
  • Bailly, O., (2010), « Une terre éternellement socialiste » in Le Monde diplomatique, (supplément Wallonie), p.2 et 3.
  • Baird R. and Rosenbaum S., (1992), Bigotry, Prejudice and Hatred. Definitions, causes and solutions, Buffalo Prometheus Books.
  • Barkun M., (1998), « Conspiracy Theories as Stigmatized Knowledge : The Basis for a new Age Racism? » in Kaplan J. and BjÆrgo T. (Ed.), Nation and Race, Northeastern University Press, p.58-72.
  • Barkun M., (2003), A culture of conspiracy. Apocalyptic Visions in Contemporary America, Berkeley : University of California Press.
  • Barnes I., « Antisemitic Europe and the ‘Third Way’ : The Ideas of Maurice Bardèche » in Patterns of Prejudice, Vol.34, N°2, 2000, p.57-73.
  • Basham L., « Living with the Conspiracy » in The Philosophical Forum, Vol.XXXII, N°3, Fall 2001, 265-280.
  • Bastow S., « Le Mouvement national républicain : Moderate Right-wing Party or Party of the Extreme Right? » in Patterns of Prejudice, Vol.34, N°2, 2000, p.4-18.
  • Beaufays J. et Delnoy P. (Ed.), (2000), Pour la démocratie : contrer l’extrémisme liberticide, Liège : Les Editions de l’Université de Liège.
  • Befu H., « Demonizing the Other » in Wistrich R., (1999), Demonizing the Other, Amsterdam : Harwood Academic Publishers, p.17-30.
  • Berkowitz B., « ‘Cultural Marxism’ Catching On », Intelligence Report, Summer 2003, Issue Number: 110, disponible sur le site du Southern Poverty Law Center (décembre 2012) : http://www.splcenter.org
  • Berlet, « Three Models for Analyzing Conspiracist Mass Movements of the Right » in Ward E. (Ed.), (1996), Conspiracies : Real Grievances, Paranoia, and Mass Movements, Seattle : Peanut Butter Publishing, p.47-75.
  • Berlet C. et Lyons M., (2000), Right-Wing Populism in America, New York : Guilford Press.
  • Berlet C., « ZOG ate my brain » in New Internationalist, Octobre 2004, N.372, p.20 et 21.
  • Berlet C., (2004), « Anti-Masonic Conspiracy Theories : A Narrative Form of Demonization and Scapegoating » in Freemasonry in Context. History, Ritual, Controversy, Lanham : Lexington Books, p.273-300.
  • Betz H.-G., (1994), Radical Right-Wing Populism in Western Europe, London : The Macmillan Press.
  • Betz H.-G., (1998), The New Politics of the Right, New York : St. Martin’s Press.
  • Betz H.-G., « Conditions Favouring the Success and Failure of Radical Right-Wing Populist Parties in Contemporary Democracies » in Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave, p.197-213.
  • Betz H.-G., »Une mobilisation politique de la droite radicale : le cas autrichien » in Taguieff P.-A., (2004), Le retour du populisme. Un défi pour les démocraties européennes, Paris : Encyclopaedia Universalis, p.35-46
  • Betz H.-G., (2004), La droite populiste en Europe. Extrême et démocrate ?, Paris : CEVIPOF/Autrement.
  • Bihr A., (1998), L’actualité d’un archaïsme. La pensée d’extrême droite et la crise de la modernité, Lausanne : Editions Page deux.
  • Bihr A., (1998), Le spectre de l’extrême droite, Les Français dans le miroir du Front national, Paris : Les Editions de l’Atelier.
  • Billig M., (1978), Fascists. A Social Psychological View of the National Front, London : Harcourt Brace Jovanovich.
  • Billig M., « The Extreme Right : Continuities in Anti-Semitic Conspiracy Theory in Post-War Europe » in Eatwell R. and O’Sullivan, (1989), The Nature of the Right, London : Pinter Publishers Limited, p.146-166.
  • Birenbaum G., (1992), Le Front national en politique, Paris : Balland.
  • Birnbaum P., (1979), Le peuple et les gros. Histoire d’un mythe, Paris : Grasset.
  • Birnbaum P., (1988), Un mythe politique : la’République juive’. De Léon Blum à Pierre Mendès France, Paris : Fayard.
  • Blaise P. et Moreau P. (Ed.), (2004), Extrême droite et national-populisme en Europe de l’Ouest, Bruxelles : CRISP.
  • Blaise, P., (2004), ‘Belgique. L’extrême droite francophone’ in Blaise, P. and Moreau, P. (ed.), Extrême droite et national-populisme en Europe de l’Ouest. Bruxelles : CRISP, pp.149-178.
  • Blee K., (2002), Inside Organized Racism. Women in the Hate Movement, Berkeley : University of California Press.
  • Bobbio N., (1996), Droite et Gauche, Paris : Seuil.
  • Boia L., (1998), Pour une histoire de l’imaginaire, Paris : Les Belles Lettres.
  • Bouvet L., « Du ‘pluralisme-diversité’ au ‘pluralisme-différence’ » in Lacorne D. (Ed.), (2006), Les Etats-Unis, Paris : Fayard et CERI, p.233-244.
  • Bowyer B., (2008), “Local context and extreme right support in England : The British National Party in the 2002 and 2003 local elections” in Electoral Studies, 27, 611-620.
  • Braouezec K., « L’extrême droite au Royaume-Uni : une réelle imprégnation idéologique dans l’espace politique et public au cours de la dernière décennie » in Hérodote, revue de géographie et de géopolitique, 144, 1er trimestre, 2012.
  • Braun A. and Scheinberg S., (ed.), (1997), The Extreme Right: Freedom and Security at Risk, Boulder: Westview Press.
  • Breuilly J., (1998), Nationalism and the State, Manchester : Manchester University Press.
  • Brewaeys, P., Dahaut, V. et Tolbiac, A., (1992), ‘L’extrême droite francophone face aux élections’, Courrier hebdomadaire du CRISP, 1350.
  • Brian E., « Citoyens américains , encore un effort si vous voulez être républicains ! » in Actes de la recherche en sciences sociales, (L’exception américaine – dossier), N°138, Juin 2001, p.47-55.
  • Brown B., (1994), L’Etat et la politique aux Etats-Unis, Paris : PUF.
  • Brown G., « Deliberation and its Discontents : H. Ross Perot’s Antipolitical Populism » in Schedler A., (1997), The End of Politics?, London : Mac Millan Press Ltd, p.115-148.
  • Bruce S., « Zealot Politics and Democracy : the Case of the New Christian Right » in Political Studies, Vol.48, 2000, p.263-282.
  • Buchanan P., Right from the Beginning, Washington : Regnery Gateway, 1988.
  • Buchanan P., The Great Betrayal: How American Sovereignty and Social Justice Are Being Sacrificed to the Gods of the Global Economy, Boston : Little, Brown and Company, 1998.
  • Buchanan P., A Republic, Not an Empire: Reclaiming America’s Destiny, Washington : Regnery Publishing, 1999.
  • Buchanan P., The Death of the West: How Dying Populations and Immigrant Invasions Imperil Our Country and Civilization, New York : St. Martin’s Press, 2002.
  • Buchanan P., Where the Right Went Wrong: How Neoconservatives Subverted the Reagan Revolution and Hijacked the Bush Presidency, New York : St. Martin’s Press, 2004.
  • Buchanan P., State of Emergency: The Third World Invasion and Conquest of America, New York : St. Martin’s Press, 2006.
  • Calvès G., « Un juge qui gouverne? La question de l’activisme judiciaire » in Lacorne D. (Ed.), (2006), Les Etats-Unis, Paris : Fayard et CERI, p.87-101.
  • Camp G., (1997), Selling Fear. Conspiracy theories and end-times paranoia, Grand Rapids : Baker Books.
  • Camus J.-Y., (1998), Les extrémismes en Europe, Etat des lieux 1998, Bruxelles : Editions Luc Pire.
  • Camus J.-Y. et Monzat R., (1992), Les droites nationales et radicales en France, Lyon : Presses Universitaires de Lyon.
  • Canovan M., (1981), Populism, London : Junction Books.
  • Canovan M., « Trust the People! Populism and the Two Faces of Democracy » in Political Studies, XLVII, 1999, p.2-16.
  • Canovan M., « Taking Politics to the People : Populism as the Ideology of Democracy » in Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave, p.25-44.
  • Carothers T., « The Clinton Record on Democracy Promotion », Carnegie papers, N°16, September 2000, Carnegie Endowment for International Peace, p.4. Texte disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.carnegieendowment.org (../files/16carothers.pdf)
  • Carter E., (2005), The extreme right in Western Europe. Success or failure?, Manchester : Manchester University Press.
  • Castel R., (2003), L’insécurité sociale. Qu’est-ce qu’être protégé ?, Paris : Seuil.
  • Castells M., (1997), The Power of Identity, Oxford : Blackwell Publishers.
  • Castoriadis C., (1975), L’institution imaginaire de la société, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1978), Les Carrefours du labyrinthe 1, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1986), Les Carrefours du labyrinthe 2: Domaines de l’homme, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1990), Les Carrefours du labyrinthe 3: Le monde morcelé, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1996), Les Carrefours du labyrinthe 4: La montée de l’insignifiance, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1997), Les Carrefours du labyrinthe 5: Fait et à faire, Paris : Seuil.
  • Castoriadis C., (1999), Les Carrefours du labyrinthe 6: Figures du pensable, Seuil, Paris.
  • Cautrès B. et Mayer N. (Ed.), (2004), Le nouveau désordre électoral. Les leçons du 21 avril 2002, Paris : Presses de Sciences Po.
  • Ceulemans Estelle, « N-VA : un programme socio-économique patronal » in Politique Revue de débats, N°69, Mars et avril 2011.
  • Chalmers A., (1987), Qu’est-ce que la science ? Popper, Kuhn, Lakatos, Feyerabend, Paris : La Découverte.
  • Charpier F., (2005), L’obsession du complot, Paris : Bourin editeur.
  • Chebel d’Appollonia A., (1996), L’extrême droite en France, De Maurras à Le Pen, Bruxelles : Complexe.
  • Cheles L., Ferguson R. and Vaughan M., (1995), The far right in Western and Eastern Europe, Longman.
  • Cohen A., (1989), The Symbolic Construction of Community, London : Routledge.
  • Cohn N., (1967), Histoire d’un mythe. La ‘Conspiration’ juive et les Protocoles des Sages de Sion, Paris : Gallimard.
  • Cole D., “The Man Behind the Torture” » in The New York Review of Books, Volume LIV, Number 19, December 6, 2007, p.39.
  • Cole D., “The Brits Do It Better” in The New York Review of Books, Volume LV, Number 10, June 12, 2008, p.71.
  • Collovald A., (2004), Le « Populisme du FN » un dangereux contresens, Broissieux : Editions du Croquant.
  • Copsey N., “Changing course or changing clothes? Reflections on the ideological evolution of the British National Party 1999-2006” in Patterns of Prejudice, Vol. 41, No. 1, 2007.
  • Copsey N., and Macklin G., (2011), British National Party. Contemporary Perspectives, New York : Routledge.
  • Copsey N., « La fin des ‘vaches sacrées’ ? Evaluer l’impact de la nouvelle Droite en Grande-Bretagne » in Vervaecke P. (éd.), A droite de la droite. Droites radicales en France et en Grande-Bretagne au XXème siècle, Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2012.
  • Coughlin P., (1999), Secrets, Plots and Hidden Agendas, Downers Grove : InterVarsity Press.
  • Couper K., and Martucelli D., (1994) “L’expérience britannique” in Michel Wieviorka (ed.), Racisme et xénophobie en Europe, Paris, Editions la Découverte, 29-102.
  • Cox M., « Beyond the Fringe : The Extreme Right in the United States of America » in Hainsworth P., (1992), The Extreme Right in Europe and the USA, London : Pinter Publishers Limited, p.286-309.
  • Cox M. and Durham M, « The politics of anger : the extreme right in the United States » in Hainsworth P. (Ed.), (2000), The Politics of the Extreme Right (from the margins to the mainstream), London : Pinter, p.287-311.
  • Cox M., “Wilsonianism Resurgent? The Clinton Administration and American Democracy Promotion in the late 20th Century”, Working Papers, Columbia International Affairs Online, March, (2000), Document disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.ciaonet.org (../isa/cox01/)
  • Crépon S., (2012), Enquête au cœur du Nouveau Front national, Paris : Nouveau Monde Editions, 2012.
  • Curry R. and Brown T., (1972), Conspiracy. The Fear of Subversion in American History, New York : Holt, Rinehart and Winston, INC.
  • Daniels J., (1997), White Lies. Race, Class, Gender, and Sexuality in White Supremacist discourse, New York : Routledge.
  • Dard O., (1998), La synarchie. Le mythe du complot permanent, Paris : Edition Yves Manhès.
  • Darmon M. et Rosso R., (1998), L’après Le Pen. Enquête dans les coulisses du FN, Paris : Seuil.
  • David C.-P., « Les principaux acteurs de la prise de décision dans la formulation de la politique étrangère » in Lacorne D. (Ed.), Les États-Unis, Paris, Fayard – CERI, p.351.
  • Davis D., (1969), The Slave power Conspiracy and the Paranoid Style, Baton rouge : Louisiana State University Press.
  • Davis D., (1971), The Fear of Conspiracy. Images of Un-American subversion from the Revolution to the Present, New York : Cornell University Press.
  • Dean J., « If Anything Is Possible » in Knight P., (2002), Conspiracy Nation, New York : New York University Press, p.85-106.
  • De Coorebyter, V., (2010), « La droite (et la gauche) – Entretien », Le Soir, Mardi 5 janvier 2010, p.17.
  • De Coster M., (1978), L’analogie en sciences humaines, Paris : PUF.
  • Deleersnijder H., (2001), Les prédateurs de la mémoire. La Shoah au péril des négationnistes, Bruxelles : Labor/Espace de libertés.
  • Deleersnijder H., (2006), Populisme. Vieilles pratiques, nouveaux visages, Bruxelles / Liège : Editions Luc Pire et Les Territoires de la mémoire.
  • Dély R., (1999), Histoire secrète du Front national, Paris : Grasset.
  • Delwit P. and De Waele J.-M. (ed.) (1996), Les partis politiques en Belgique. Bruxelles: Editions de l’Université de Bruxelles.
  • Delwit P., De Waele J.-M. et Rea A., (1998), L’extrême droite en France et en Belgique, Bruxelles : Complexe.
  • Delwit P., De Waele J.-M. et Rea A., « Les étapes de l’extrême droite en Belgique » in Delwit P., De Waele J.-M. et Rea A., (1998), L’extrême droite en France et en Belgique, Bruxelles : Complexe, p.57-84.
  • Delwit, P., (1998), ‘Qui vote pour le Front national en Belgique’ in Delwit P, De Waele J.-M. and Rea A., L’extrême droite en France et en Belgique. Bruxelles : Complexe, pp.167-180.
  • Delwit, P. et De Waele, J.-M., (1998), ‘Les partis politiques et la montée de l’extrême droite en communauté française de Belgique’, in Delwit P, De Waele J.-M. and Rea A., L’extrême droite en France et en Belgique. Bruxelles : Complexe, pp.227-246.
  • Demker M., « Scandinavian Right-Wing Parties. Diversity more than convergence? » in Mammone A., Godin E. and Jenkins, (2012), Mapping the Far Right in Contemporary Europe Local, National, Comparative, Transnational. New York : Routledge.
  • De Saint Afrique L., (1998), Dans l’ombre de Le Pen, Paris : Hachette.
  • De Stexhe G., « Qu’est-ce qui est et n’est pas démocratique ? La démocratie comme logique et comme projet » in Dumont H., Mandoux P., Strowel A., Tulkens F. (Ed.), (2000), Pas de liberté pour les ennemis de la liberté. Groupements liberticides et droit. Bruxelles : Bruylant, p.103-123.
  • De Visscher C. et Laborderie V., « Belgique : stop ou encore ? Entre fédéralisme, confédéralisme et séparatisme », Politique étrangère, 2013 / 4, Hiver, p.23-35.
  • De Witte H. et Scheepers P., « En Flandre : le Vlaams Blok et les électeurs » in Pouvoirs, N°87, Novembre 1998, p.95-114.
  • De Witte H. and Spruyt M., (2004), ‘Belgique. Le Vlaams Blok. Un extrémisme dissimulé sous le populisme’ in Blaise, P. and Moreau, P. (ed.), Extrême droite et national-populisme en Europe de l’Ouest. Bruxelles : CRISP, pp.127-148.
  • Dewinter F., (1995), De Volkskrant, 15 May 15.
  • Dewinter P., (2009), Inch Allah? De islamisering van Europa publié, Uitgeverij Egmont.
  • Diamond S., (1989), Spiritual Warfare. The Politics of the Christian Right, Boston : South End Press.
  • Diamond S., (1995), Roads to dominion, New York : Guilford Press.
  • « Discrimination – Diversité, rapport annuel 2011 », Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme.
  • Dobratz B. and Shanks-Meile S., « Ideology and the Framing Process in the White Separatist/Supremacist movement in the United States » in Quarterly Journal of Ideology, Vol.19, N°1 and 2, June, 1996, p.3-29.
  • Dobratz B. and Shanks-Meile S., (1997), White Power, White Pride! The White Separatist Movement in the United States, New York : Twayne Publishers.
  • Domenach J.-M., (1950), La propagande politique, coll. « Que sais-je « , Paris : Presses Universitaires de France.
  • Doutrelepont R., « L’utilisation du sens commun par l’idéologie d’extrême-droite » in Beaufays J. et Delnoy P. (Ed.), (2000), Pour la démocratie : contrer l’extrémisme liberticide, Liège : Les Editions de l’Université de Liège, p.87-103.
  • Dozier R., (2002), Why we hate? Understanding, Curbing, and Eliminating Hate in Ourselves and Our World, New York : Contemporary Books.
  • Dumont H., Mandoux P., Strowel A., Tulkens F. (Ed.), (2000), Pas de liberté pour les ennemis de la liberté. Groupements liberticides et droit. Bruxelles : Bruylant.
  • Dumont H. et Tulkens F., « Les activités liberticides et le droit public belge » in Dumont H., Mandoux P., Strowel A., Tulkens F. (dir.), (2000), Pas de liberté pour les ennemis de la liberté. Groupements liberticides et droit. p.241-289.
  • Duranton-Crabol A.-M., (1991), L’Europe de l’extrême droite. De 1945 à nos jours, Bruxelles : Editions Complexe.
  • Duranton-Crabol A.-M., « Les néo-païens de la Nouvelle Droite » in Les collections de L’Histoire, n°14, Janvier 2002, p.94 et 95.
  • Durham M., (2000), The Christian Right, the Far Right and the Boundaries of American Conservatism, Manchester : Manchester University Press.
  • Durham M., « From Imperium to Internet : the National Alliance and the American extreme right » in Patterns of Prejudice, Vol.36, n°3, 2002, p.50-61.
  • Durham M., « The Home and the Homeland : Gender and the British Extreme Right » in Contemporary British History, Vol.17, N°1, (Spring 2003), p.67-80.
  • Durham M., « The American Far Right and 9/11 » in Terrorism and Political Violence, Vol.15, N°2 (Summer 2003), p.96-111.
  • Durpaire F. et Richomme O., L’Amérique de Barack Obama, Paris, Demopolis, 2007, p.124.
  • Eatwell R. and O’Sullivan, (1989), The Nature of the Right, London : Pinter Publishers Limited.
  • Eatwell R., « The Nature of the Right, 2: The Right as a Variety of ‘Styles of Thought’ »  in Eatwell R. and O’Sullivan, (1989), The Nature of the Right, London : Pinter Publishers Limited, p.62-76.
  • Eatwell R., « Why has the Extreme Right failed in Britain? » in Hainsworth P., (1992), The Extreme Right in Europe and the USA, London : Pinter Publishers Limited, p.175-192.
  • Eatwell R. and Wright A., (1999), Contemporary Political Ideologies, London : Continuum.
  • Eatwell R., « The Rebirth of the ‘Extreme Right’ in Western Europe? » in Parliamentary Affairs, N°53, (2000), 407-425.
  • Eatwell R., “The extreme right and British exceptionalism : the primacy of politics” in Paul Hainsworth, (2000), The Politics of the extreme right, London, A Continuum Imprint.
  • Eco U., (2000). Cinq questions de morale, Paris : Grasset.
  • Erk, J. (2005), ‘From Vlaams Blok to Vlaams Belang : The Belgian Far-Right Renames Itself’, West European Politics, 28 (3) : 493-502.
  • Ezekiel R., (1995), The Racist Mind. Portraits of American Neo-Nazis and Klansmen, New York : Viking Penguin.
  • Falter J. et Winkler J., « L’extrême droite en Allemagne » in Pouvoirs, N°87, Novembre 1998, p.43-60.
  • Fath S., (2004), Militants de la Bible aux Etats-Unis. Evangéliques et fondamentalistes du Sud, Paris : Autrement.
  • Federici M., (1991), The Challenge of populism, London : Praeger.
  • Fekete L., (2012), « The Muslim conspiracy theory and the Oslo massacre » in Race and Class, 53 (3).
  • Fenster M., (1999), Conspiracy Theories. Secrecy and Power in American Culture, Minneapolis : University of Minnesota Press.
  • Frayssé O., « Les États-Unis hyperpuissance », Problèmes politiques et sociaux, La documentation Française, N°846, 20 octobre 2000.
  • Freilich J., Pienik J. and Howard G., « Toward Comparative Studies of the U.S. Militia Movement » in International Journal of Comparative Sociology, 42 (1-2), (1999), p.163-210.
  • Froidevaux-Metterie C., « Religion et politique aux Etats-Unis » in Lacorne D. (Ed.), (2006), Les Etats-Unis, Paris : Fayard et CERI, p.317-330.
  • Fuller R., (1995), Naming the Antichrist. The History of an American Obsession, Oxford : Oxford University Press.
  • Furet F., (1995), Le passé d’une illusion. Essai sur l’idée communiste au XXème siècle, Paris : Robert Laffont/Calmann-Lévy.
  • Gardell M., (2003), Gods of the Blood. The Pagan Revival and White Separatism, Durham : Duke University Press.
  • Gauchet M. « Le démon du soupçon » (entretien avec) in Les collections de L’Histoire, N°33, Octobre-Décembre 2006, p.60-67.
  • Gazibo M. et Jenson J., (2004), La politique comparée. Fondements, enjeux et approches théoriques, Montréal : Les Presses de l’Université de Montréal.
  • Gengembre G., (1989), La Contre-révolution ou l’histoire désespérante, Paris : Editions Imago.
  • Gijsels H., (1993), Le Vlaams Blok, Bruxelles : Editions Luc Pire.
  • Girard R., (1982), Le bouc émissaire, Paris : Le Livre de poche.
  • Girardet R., (1986), Mythes et mythologies politiques, Paris : Seuil.
  • Godet A., (2012), Le Tea Party – Portrait d’une Amérique désorientée, Paris : Editions Vendémiaire.
  • Goldberg R., (2001), Enemies within. The culture of conspiracy in Modern America, Yale : Yale University Press.
  • Golder M., « Explaining variation in the success of extreme right parties in Western Europe » in Comparative Political Studies, Vol.36, N°4, May 2003, p.432-466.
  • Goldschläger A. et Lemaire J., (2005), Le complot judéo-maçonnique, Bruxelles : Labor/Espace de libertés.
  • Goldsmith J., The Terror Presidency : Law and Judgment Inside the Bush Administration, Norton, 2007.
  • Goodwin M., “The Extreme Right in Britain: Still an ‘Ugly Duckling’ but for How Long?” in The Political Quarterly, 2007, Vol.78, N°2.
  • Goodwin M., (2011), New British Fascism: Rise of the British National Party, Abingdon and New York: Routledge.
  • Goodwyn L, (1978), The Populist Moment : A Short History of the Agrarian Revolt in America, New York : Oxford University Press.
  • Greider, W., « Ambassador Babbitt » in Frayssé O., « Les États-Unis hyperpuissance », Problèmes politiques et sociaux, La documentation Française, N°846, 20 octobre 2000, p. 45.
  • Griffin R., « Net Gains and GUD Reactions : Pattern of Prejudice in a Neo-fascist Groupuscule » in Patterns of Prejudice, Vol.33, N°2, 1999, p.31-50.
  • Griffin R., (2001), The Fame of a Dead Man’s Deeds: An Up-Close Portrait of White Nationalist William Pierce, La Vergne : Lightning Source Inc.
  • Grosfoguel R., (2012), « The Multiple Faces of Islamophobia » in Islamophobia Studies Journal, Volume 1, Issue 1, Fall 2012.
  • Guland O., (2000), Le Pen, Mégret et les Juifs. L’obsession du ‘complot mondialiste’, Paris : La Découverte.
  • Hainsworth P., (1992), The Extreme Right in Europe and the USA, London : Pinter Publishers Limited.
  • Hainsworth P., (Ed.), (2000), The Politics of the Extreme Right (from the margins to the mainstream), London : Pinter.
  • Hardisty J., (1999), Mobilizing Resentment. Conservative Resurgence from the John Birch Society to the Promise Keepers, Boston : Beacon Press.
  • Harris G., (1990), The Dark Side of Europe : the Extreme Right Today, Edinburgh : Edinburgh University Press.
  • Hassner P., « Ecoles de pensée et doctrines de politique étrangère » in Lacorne D., Lacorne D. (Ed.), Les États-Unis, Paris, Fayard – CERI, p.393-394.
  • Hayward J., (Ed.), (1996), Elitism, Populism and European Politics, New York : Oxford University Press.
  • Hermet G., (2001), Les populismes dans le monde. Une histoire sociologique XIXème – XXème siècle, Paris : Fayard.
  • Hertzke A., (1993), Echoes of Discontent. Jesse Jackson, Pat Robertson, and the Resurgence of Populism, Washington : Congressional Quarterly Press.
  • Hofstadter R., (1968), The Age of Reform. From Bryan to F.D.R., London : Cape.
  • Hofstadter R., (1966), The Paranoid Style in American Politics, London : Cape.
  • Huang M., « U.S. Human Rights Policy Toward China » in Foreign Policy in Focus, Vol.6, N°8, March 2001, p.2. Document disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.fpif.org(../briefs/vol6/v6n08chinahr.html).
  • Hunter M., (1998), Un Américain au Front, Paris : Stock.
  • Huntington S., « The Erosion of American National Interests » in Frayssé O., « Les États-Unis hyperpuissance », Problèmes politiques et sociaux, La documentation Française, N°846, 20 octobre 2000, p.55.
  • Hutin S., (1963), Les sociétés secrètes, Coll. Que sais-je ? Paris : Presses universitaires de France.
  • Ignazi P., « The silent counter-revolution. Hypotheses on the emergence of extreme right-wing parties in Europe » in European Journal of Political Research, Vol.22, N°1, 1992, p.3-34.
  • Ignazi P., « Les partis d’extrême droite : les fruits inachevés de la société postindustrielle », in Perrineau P., (2001), Les croisés de la société fermée. L’Europe des extrêmes droites, Paris : Editions de l’aube, p.369-384.
  • Ionescu G. (Ed.), (1969), Populism. Its meaning and National Characteristics, London : Weidenfield and Nicolson.
  • Italiano P., Jacquemain M. et Beaufays J., (2006), La démocratie en perspective. Tables rondes de citoyens contre l’extrême droite, Bruxelles : Editions Luc Pire.
  • Ivaldi G., (2004), Droites populistes et extrêmes en Europe occidentale, Paris : La documentation française.
  • Jackson D., (2000), Conspiranoia! The Mother of All Conspiracy Theories, New York : A Plume Book.
  • Jacquemain M. et Jamin J., (2007), L’histoire que nous faisons. Contre les théories de la manipulation, Bruxelles : Labor.
  • James N., « Militias, the Patriot movement, and the internet : the ideology of conspiracism » in Parish J. and Parker M., (2001), The Age of Anxiety : Conspiracy Theory and the Human Sciences, Oxford : Blackwell Publishers, p.63-92.
  • Jamin J., « Fédéralisme et extrême droite au Royaume-Uni » in Fédéralisme et Régionalisme, Liège : Université de Liège, février 2004, p.63-84
  • Jamin J., (2005) Faut-il interdire les partis d’extrême droite ? Démocratie, droit et extrême droite, Bruxelles/Liège : Editions Luc Pire/Les Territoires de la Mémoire.
  • Jamin J., “The Extreme Right in Europe. Fascist or Mainstream?” in The Public Eye, Boston : Political research Associates, Vol.19, N°1, 2005.
  • Jamin J., « Extrême droite et immigration en Belgique francophone » in Martiniello M., Rea A. et Dassetto F., (2006), Immigration et intégration en Belgique francophone. Etat des savoirs, Louvain-la-Neuve : Academia Bruylant, p.377-400.
  • Jamin J., et Jacquemain M., (2007), L’histoire que nous faisons, Bruxelles : Espace de libertés, collection ‘Liberté j’écris ton nom’.
  • Jamin J., (2009), L’imaginaire du complot. Discours d’extrême droite en France et aux Etats-Unis. Amsterdam : Amsterdam University Press, collection  » IMISCOE dissertations ».
  • Jamin J., « Washington et l’Etat fédéral au coeur du populisme américain » in la revue Régionalisme et Fédéralisme, Liège : Université de Liège, volume 9, 2009.
  • Jamin J., « Vieilles pratiques et nouveaux visages. Geert Wilders et l’extrême droite en Europe » in Revue trimestrielle Vacarme, Paris, N°55, Printemps 2011, p.43-45.
  • Jamin J., « Extreme-right discourse in Belgium: a comparative regional approach » in Mammone A., Godin E. and Jenkins, (2012), Mapping the Far Right in Contemporary Europe Local, National, Comparative, Transnational. New York : Routledge.
  • Jamin J., « Radicalismes et extrémismes de droite » in Bouhon F. et Reuchamps M. (2012), Les systèmes électoraux de la Belgique, Louvain-la-Neuve : Bruylant.
  • Jamin J.,“Two Different Realities: Notes on Populism and the Extreme Right” in A., Mammone, E., Godin, & B., Jenkins (Eds.), (2012), Varieties of Right-Wing Extremism in Europe. New York : Routledge, p.38-52.
  • Jamin J., “Image du peuple, image de l’élite” in Les nouveaux habits du populisme (dossier spécial), Politique Revue de débats, N°75, (2012).
  • Jamin J., “The ideology of the British National Party” in The UK’s political landscape in the 21st century: players, strategies, stakes (dossier coordonné par David Haigron, MCF Université de Caen), Revue Lisa – Littératures, histoire des idées, images, sociétés du monde anglophone, CLEO, EHESS, CNRS (forthcoming). http://lisa.revues.org
  • Jentleson B., American Foreign Policy. The Dynamics of Choice in the 21st Century, New York, Norton and Company, (2004), p.591.
  • Joffe J., « Clinton’s World : Purpose, Policy, and Weltanschauung » in The Washington Quarterly, Winter, (2001), p.150
  • John P., and Margetts H., “The Latent Support for the Extreme Right in British Politics” in West European Politics, Vol.32, N°3, (2009), 496-513.
  • Johnson G., (1983), Architects of Fear. Conspiracy Theories and Paranoia in American Politics, Los Angeles : Tarcher.
  • Kaplan J. and BjÆrgo T. (Ed.), Nation and Race, Northeastern University Press.
  • Kazin M., (1998), The Populist Persuasion. An American History, London : Cornell University Press.
  • Kelly M. and Villaire K., « The Michigan Militia and Emerson’s Ideal of Self-Reliance » in Journal of Social Philosophy, Vol.33, N°2, (Summer 2002), p.282-296.
  •  Knight P., (2000), Conspiracy Culture. From Kennedy to the X files, New York : Routledge.
  • Knight P., (2002), Conspiracy Nation, New York : New York University Press.
  • Knight P., (2003), Conspiracy Theories in American History. An Encyclopedia (2 vol.), Oxford : ABC CLIO.
  • Kourous G. and Barry T., « Protecting Human Rights » in Foreign Policy in Focus, Vol.1, N°1, October 1996, p.1. Document disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.fpif.org (../briefs/vol1/humrghts.html).
  • Kronenwetter M., (1992), United they hate. White Supremacist Groups in America, New York : Walker and Company.
  • Kuzmick M., « Protocols of the Elders of Zion » in Knight P., (2003), Conspiracy Theories in American History. An Encyclopedia (2 vol.), Oxford : ABC CLIO, p.595-597.
  • Laclau E., (1997), Politics and Ideology in Marxist Theory, NLB.
  • Laclau E., (2008), La raison populiste, Paris : Seuil.
  • Lacorne D., (1997), La crise de l’identité américaine. Du melting-pot au multiculturalisme, Paris : Fayard.
  • Lacorne D. (Ed.), (2006), Les Etats-Unis, Paris : Fayard et CERI.
  • Lazar M., « Populisme et communisme : le cas français » in Taguieff P.-A., (2004), Le retour du populisme. Un défi pour les démocraties européennes, Paris : Encyclopaedia Universalis, p.83-94.
  • Lazar M., (2006),L’Italie à la dérive, Paris : Editions Perrin.
  • Le Bart C., (1998), Le discours politique, coll. « Que sais-je ? », Paris : Presses Universitaires de France.
  • Le Bohec, (2005), Sociologie du phénomène Le Pen, Paris : La Découverte.
  • Lecoeur E., (2003), Un néo-populisme à la française. Trente ans de Front national, Paris : La Découverte.
  • Lefort C., (1981), L’invention démocratique, Paris : Fayard.
  • Leman J., « ‘Flemish Interest’ and Islamophobia » in Ansari H. et Hafez F. (eds.), 2012, From The Far Right to the Mainstream. Islamophobia in Party Politics and the Media, Frankfurt / New York : Campus Verlag.
  • Lenz R., « Christian Crusader », Intelligence Report, Fall 2011, Issue Number: 143, disponible sur le site du Southern Poverty Law Center (décembre 2012) : http://www.splcenter.org
  • Le Paige H., (Ed.), (1995), Le désarroi démocratique. L’extrême droite en Belgique, Bruxelles : Labor.
  • Le Pen J.-M., (1989), L’Espoir, Paris : Albatros.
  • Le Pen J.-M., (1998), J’ai vu juste, Saint-Cloud : Éditions nationales.
  • Le Pen J.-M., (2002), Parole d’homme ! Entretien avec un homme libre, Paris : Objectif France.
  • Levin B., « History as a Weapon. How Extremists Deny the Holocaust in North America » in American Behavioral Scientist, Vol.44, N°6, (2001), p.1001-1031.
  • « L’extrême droite en Europe »,  Hérodote, revue de géographie et de géopolitique, 144, 1er trimestre, 2012.
  • Liebhaberg B. et Béjà A., « La fragile unité de la Belgique » in Esprit, 2013/12, p.121-123.
  • Lienesch M., « Prophetic Neo-Populists : The New Christian Right and Party Politics in the United States » in Betz H.-G., (1998), The New Politics of the Right, New York : St. Martin’s Press, p.233-247.
  • Lind W., ‘Political Correctness’: A Short History of an Ideology, Washington : Free Congress Foundation, 2004.
  • Lipset S. and Raab E., (1973), The Politics of Unreason. Right-Wing Extremism in America, 1790-1970, New York : Harper Torchbook.
  • Lo C. and Schwartz M., (1998), Social policy and the conservative agenda, Oxford : Blackwell.
  • Macdonald A., (1996) The Turner Diaries, Fort Lee : Barricade Books.
  • Mamadouh V. et van der Wusten H., « ‘Ceci n’est pas un parti’ : le véhicule fantôme de l’anti-islamisme de Geert Wilders » in « L’extrême droite en Europe » in Hérodote, revue de géographie et de géopolitique, 144, 1er trimestre, 2012, p.113-121.
  • Mammone A., Godin E. and Jenkins, Mapping the Extreme Right in Contemporary Europe. From Local to Transnational. New York : Routledge.
  • Mammone A., “The Eternal Return? Faux Populism and Contemporarization of Neo-Fascism across Britain, France and Italy”, Journal of Contemporary European Studies, Vol. 17, No. 2, 2009.
  • Marcus G. (Ed.), (1999), Paranoia within reason. A casebook on conspiracy as explanation, Chicago : The University of Chicago Press.
  • Marks K., (1996), Faces of Right Wing Extremism, Boston : Branden Publishing.
  • Marshall G., (1998), Dictionary of sociology, Oxford : Oxford University Press.
  • Martiniello M. et Rea A, (2004), Affirmative Action. Des discours, des politiques et des pratiques en débat, Louvain-La-Neuve : Academia – Bruylant.
  • Martiniello M., Rea A. et Dassetto F., (2006), Immigration et intégration en Belgique francophone. Etat des savoirs, Louvain-la-Neuve : Academia Bruylant.
  • Mason F., « A Poor Person’s Cognitive Mapping » in Knight P., (2002), Conspiracy Nation, New York : New York University Press, p.40-56.
  • Mathis A., « Holocaust, Denial of » in Knight P., (2003), Conspiracy Theories in American History. An Encyclopedia (2 vol.), Oxford : ABC CLIO, p.321-324.
  • Mayer N. et Perrineau P. (Ed.), (1996), Le Front national à découvert, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.
  • Mayer N., (2002), Ces Français qui votent Le Pen, Paris : Flammarion.
  • Mazzoleni G., (Ed.), (2003), Neo-Populism and the Media, New York : Praeger.
  • Mazzoleni O., (2003), Nationalisme et populisme en Suisse. La radicalisation de la « nouvelle » UDC, Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes.
  • McKenna G. (Ed.), (1974), American Populism, New York : G.-P. Putnam’s Sons.
  • McNicol Stock C., (1996), Rural radicals. Righteous Rage in the American Grain, London : Cornell University Press.
  • Mégret B., (1997), L’alternative nationale, Saint-Cloud, Editions nationales.
  • Melandri P., “Pax americana. ‘Rendre le monde sûr pour la démocratie et le marché’» in Lacorne D., (1997), La crise de l’identité américaine. Du melting-pot au multiculturalisme, Paris : Fayard, p. 365.
  • Melley T., (2000), Empire of Conspiracy. The culture of Paranoia in Postwar America, Ithaca : Cornell University Press.
  • Meny Y. and Surel Y., (2000), Par le peuple, pour le peuple. Le populisme et les démocraties, Paris : Fayard.
  • Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave.
  • Merkl P. and Weinberg L., (1993), Encounters with the Contemporary Radical right, Boulder : Westview Press.
  • Minkenberg M., « The Radical Right in Public Office : Agenda-Setting and Policy Effects » in West European Politics, Vol.24, N°4, (October 2001), p.1-21.
  • Mintz F., (1985), The Liberty Lobby and the American Right. Race, Conspiracy and Culture, London : Greenwood Press.
  • Monzat R. et Camus J.-Y., « France. La consolidation du Front national » in Blaise P. et Moreau P. (Ed.), (2004), Extrême droite et national-populisme en Europe de l’Ouest, Bruxelles : CRISP, p.235-260.
  • Monzat R., “Le Front national et les droites populistes xénophobes” in Recherches internationales, Octobre/Décembre 2011.
  • Moreau P., « Le Freiheitliche Partei Österreich, parti national-libéral ou pulsion austro-fasciste ? » in Pouvoirs, N°87, Novembre 1998, p.61-82.
  • Moreau P., « L’Autriche n’est pas une nation de nazis ! Réflexion sur l’association au pouvoir du FPÖ » in Perrineau P., (2001), Les croisés de la société fermée, L’Europe des extrêmes droites, Paris : Editions de l’aube, p.227-259.
  • Mosse G., (1979) (ed.), International Fascism : New Thoughts and New Approaches, London : Sage.
  • Mucchielli R., (1988), L’analyse de contenu des documents et des communications, Paris : Les Editions ESF.
  • Mudde C., « Right-wing extremism analysed. A comparative analysis of the ideologies of three alleged right-wing extremist parties (NPD, NDP, CP’86) » in European Journal of Political Research, N°27, 1995, p.203-224.
  • Mudde C, « The War of Words. Defining the Extreme Right Party Family » in West European Politics, Vol.19, N°2, April 1996, p.225-248.
  • Mudde C., « The Single-Issue Party Thesis : Extreme Right Parties and the Immigration Issue » in West European Politics, Vol.22, N°3, (July. 1999), p.182-197.
  • Mudde C., (2000), The Ideology of the Extreme Right, Manchester : Manchester University Press.
  • Mudde C., « In the Name of the Peasantry, the Proletariat, and the People : Populisms in Eastern Europe » in Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave, p.214-232.
  • Mudde C., (2007), Populist Radical Right Parties in Europe, Cambridge University Press.
  • Norman Smith D., « The Social Construction of Enemies : Jews and the Representation of Evil » in Sociological Theory, Vol.14, N°3, November 1996, p.203-240.
  • Paillé P. et Mucchielli A., (2003), L’analyse qualitative en sciences humaines et sociales, Paris : Armand Colin.
  • Parish J. and Parker M., (2001), The Age of Anxiety : Conspiracy Theory and the Human Sciences, Oxford : Blackwell Publishers.
  •  Passmore K., (2002), Fascism : A very Short Introduction, Oxford : Oxford University Press.
  • Pedahzur A. and Brichta A., « The Institutionalization of Extreme Right-Wing Charismatic Parties : A Paradox? » in Party Politics, Vol.8, N°1, 2002, p.31-49.
  • Pedahzur A. and Weinberg L., « Modern European Democracy and Its Enemies : The Threat of the Extreme Right » in Totalitarian Movements and Political Religions, Vol.2, N°1, 2001, p.52-72.
  • Perrineau P., (2001), Les croisés de la société fermée. L’Europe des extrêmes droites, Paris : Editions de l’aube.
  • Pipes D., (1996), The Hidden Hand. Middle East Fears of Conspiracy, London : Mac Millan Press Ltd.
  • Pipes D., (1997), Conspiracy. How the paranoid style flourishes and where it comes from, New York : The Free Press.
  • Piret P., (2012), “Hors d’Etat, l’Etat belge?” in Etudes, 2012 / 3, tome 416, p.307-318.
  • Pitcavage M., « Camouflage and Conspiracy. The Militia Movement From Ruby Ridge to Y2K » in American Behavioral Scientist, Vol.44, N°6, February 2001, p.957-981.
  • Poliakov L., (1980), La causalité diabolique, essai sur l’origine des persécutions, Paris : Calmann-Lévy.
  • Postone M., « Anti-Semitism and National Socialism: Notes on the German Reaction to ‘Holocaust,’ » in  New german critique, N°19, Winter, 1980, p.97-115.
  • Powers T., « Iraq : Will We Ever Get Out ? » in The New York Review of Books, Volume LV, Number 9, May 29, 2008, p.13.
  • Programme of the Front national, 2008. Retrieved 1st of April 2009 from http://www.fn.be/le-manifeste.html
  • Quinn A., « Tout est lie : the Front National and media conspiracy theories » in Parish J. and Parker M., (2001), The Age of Anxiety : Conspiracy Theory and the Human Sciences, Oxford : Blackwell Publishers, 112-132.
  • Ramet S., (1999), The Radical Right in Central and Eastern Europe since 1989, The Pennsylvania State University Press.
  • Ramsay R., (2000), Conspiracy Theories, Herts : Pocket Essentials.
  • Rapports nationaux de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) : http://www.coe.int (../t/dghl/monitoring/ecri/default_fr.asp)
  • Rea, A. (1995), ‘Immigration et racisme’, in Le Paige, H. (ed.), Le désarroi démocratique. L’extrême droite en Belgique francophone. Bruxelles : Labor, pp.21-61.
  • Rea, A. (1996), ‘Le Front national : force électorale et faiblesse organisationnelle’, in Delwit P, De Waele J.-M. and Rea A., L’extrême droite en France et en Belgique. Bruxelles : Complexe, pp.193-204.
  • Rea, A. (2002), Jeunes immigrés dans la cité. Bruxelles: Labor.
  • Rémond R., « Droite-Gauche : où est la différence? » in Les collections de L’Histoire, n°14, Janvier 2002, p.30–33.
  • Rennes J., « L’argument de la décadence dans les pamphlets d’extrême droite des années 1930 » in Mots (Argumentations d’extrême droite), N°58, mars 1999, p.152-164.
  • Renton D., “’A day to make history’? The 2004 elections and the British National Party” in Patterns of Prejudice, 2005, 25-45.
  • Rhodes J., “The political breakthrough of the BNP : The case of Burnley” in British Politics, Vol.4, 1, 2009, 22-46.
  • Rhodes J., “White Backlash, ‘Unfairness’ and Justifications of British National Party (BNP) Support” in Ethnicities, 2010,77-99.
  • Rioux J.-P., (2007), Les populismes, Paris : Seuil.
  • Robins R. and Post J., (1997), Political Paranoia. The Psychopolitics of Hatred, New Haven : Yale University Press.
  • Rose D., (1992), The Emergence of David Duke and the Politics of Class, The University of North Carolina Press.
  • Ross J. « Holocaust Denial : The Vanguard Conspiracy Theory of the Contemporary Hate Movement » in Ward E. (Ed.), (1996), Conspiracies : Real Grievances, Paranoia, and Mass Movements, Seattle : Peanut Butter Publishing, p.127-144.
  •  Roy J., (2002), Love to Hate. America’s Obsession with Hatred and Violence, New York : Columbia University Press.
  • Rydgren J., « Meso-level Reasons for Racism and Xenophobia. Some Converging and Diverging Effects of Radical Right Populism in France and Sweden » in European Journal of Social Theory, 6 (1), 2003, p.45-68.
  • Saloutos T., (1968), Populism : Reaction or Reform ?, New York : Holt, Rinehart, and Winston.
  • Sartori G., « Bien comparer, mal comparer » in Revue Internationale de Politique Comparée, Vol.1, n°1, 1994, p.19-36.
  • Saussez T., (1992), Tapie-Le Pen. Les jumeaux du populisme, Paris : Edition N°1.
  • Saxton A., (1971), The Indispensable Enemy: Labor and the Anti-Chinese Movement in California, Berkeley: University of California Press.
  • Saxton A., (1990), The Rise and Fall of the White Republic : Class Politics and Mass Culture in Nineteenth-Century America, London: Verso.
  • Schedler A., (1997), The End of Politics?, London : Mac Millan Press Ltd.
  • Scholsem J.-C., « Droit et Démocratie, quelques réflexions d’un juriste » in Beaufays J. et Delnoy P. (ed.), (2000), Pour la démocratie : contrer l’extrémisme liberticide, Liège : Les Editions de l’Université de Liège, p.128.
  • Schultz N., (1999), Fear Itself. Enemies Real and Imagined in American Culture, West Lafayette : Purdue University Press.
  • Seidel G., « Culture, Nation and ‘Race’ in the British and French New Right » in Levitas R., (1986), The Ideology of the New Right, Cambridge : Polity Press, p.107-135.
  • Seiler D.-L., (2004), La méthode comparative en science politique, Paris : Armand Colin.
  • Shapiro E., « Pat Buchanan and the Jews » in Judaism, 45 (2), 1996, p.226-234.
  • Shields J., « The Poujadist Movement : a faux ‘fascism’ » in Modern and Contemporary France, 2000, 8/1, p.19-34.
  • Singh R., (1997), The Farrakhan Phenomenon, Washington D.C. : Georgetown University Press.
  • Souchard M., Wahnich S., Cuminal I. et Wathier V., (1997), Le Pen, les mots. Analyse d’un discours d’extrême droite, Paris : La Découverte.
  • Spark A., « Conjuring order : the new world order and conspiracy theories of globalization » in Parish J. and Parker M., (2001), The Age of Anxiety : Conspiracy Theory and the Human Sciences, Oxford : Blackwell Publishers, p.46-62.
  • Spark A., « New World Order » in Knight P., (2003), Conspiracy Theories in American History. An Encyclopedia (2 vol.), Oxford : ABC CLIO, p.536-539.
  • Sternhell Z., (1987), Ni droite, ni gauche. L’idéologie fasciste en France, Bruxelles : Complexe.
  • Sternhell Z., (2006), Les anti-Lumières. Du XVIIIe siècle à la guerre froide, Paris : Fayard.
  • STRØMMEN Ø,« A propos d’UTØYA et de la banalisation de l’extrême droite » in Recherches internationales, Paris, Octobre-Décembre 2011.
  •  Surel Y., « Populism in the French Party System » in Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave, 139-154.
  • Swyngedouw M. and Ivaldi G., « The Extreme Right Utopia in Belgium and France : The Ideology of the Flemish Vlaams Blok and the French Front National » in West European Politics, Vol.24, N°3, (July 2001), p.1-22.
  •  Taggart P., « New Populist Parties in Western Europe » in West European Politics, Vol.18, N°1, (Jan. 1995), p.34-51.
  • Taguieff P.-A., (1987), La Force du préjugé, Paris : La Découverte.
  • Taguieff P.-A., (Ed.), (1991), Face au racisme, (2 tomes), Paris : La Découverte.
  • Taguieff P.-A., (1992), Les Protocoles des Sages de Sion, (2 tomes), Paris : Berg International.
  • Taguieff P.-A., « Un programme révolutionnaire » in Mayer N. et Perrineau P. (Ed.), (1996), Le Front national à découvert, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, p.195-227.
  • Taguieff P.-A., « La métaphysique de Jean-Marie Le Pen » in Mayer N. et Perrineau P. (Ed.), (1996), Le Front national à découvert, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, p.173-194.
  • Taguieff P.-A., (1996), La République menacée, Paris : Textuel.
  • Taguieff P.-A., « Le populisme et la science politique. Du mirage conceptuel aux vrais problèmes » in Vingtième Siècle. Revue d’histoire, N°56, octobre-décembre, 1997, p.4-33.
  • Taguieff P.-A., (2002), L’illusion populiste, Paris : Berg International.
  •  Taguieff P.-A., (2004), Le retour du populisme. Un défi pour les démocraties européennes, Paris : Encyclopaedia Universalis.
  • Taguieff P.-A., (2005), La foire aux Illuminés. Esotérisme, théorie du complot, extrémisme, Paris : Mille et une nuits.
  • Taguieff P.-A., « Les ‘Protocoles des sages de Sion’ : un faux qui a fait recette » (entretien avec) in Les collections de L’Histoire, N°33, Octobre-Décembre 2006, p.83-87.
  • Taylor S., « The Radical Right in Britain » in Merkl P. and Weinberg L., (1993), Encounters with the Contemporary Radical right, Boulder : Westview Press, p.165-184.
  •  Ter Wal J., « The Discourse of the Extreme Right and Its Ideological Implications : The Case of the Alleanza nazionale on Immigration » in Patterns of Prejudice, Vol.34, N°4, 2000, p.37-51.
  • Tévanian P. et Tissot S., (1998), Mots à maux. Dictionnaire de la Lepénisation des esprits, Paris : Editions Dagorno.
  • Thompson P., (2002) Cassell’s Dictionary of American History, London, Cassell, p.695.
  • Tismaneanou V., « Hypotheses on Populism : The Politics of Charismatic Protest » in East European Politics and Societies, Vol.14, N°2, p.10-17.
  • Todorov T, (1989), Nous et les autres. La réflexion française sur la diversité humaine, Paris : Seuil.
  • Tomlinson J., (1981), Left, Right : The March of Political Extremism in Britain, London/New York : John Calder.
  • Toobin J., (2003), Qui gouverne l’Amérique? Le cas Ashcroft, Paris : Les Empêcheurs de penser en rond/Le Seuil.
  • Tower Sargent L., (1987), Les idéologies politiques contemporaines, Paris : Economica.
  • Turner P., (1993), I heard it through the grapevine. Rumor in African-American Culture, Berkeley : University of California Press.
  • Van der Dennen Johan M.-G., « Ethnocentrism and in-group/out-group differentiation. A review and interpretation of the literature » in Reynolds V., Falger V. and Vine I., (1987), The sociobiology of ethnocentrism, London : Croom Helm, p.1-47.
  • Van Craen, M. and Swyngedouw, M. (2003), ‘Le Vlaams Blok : du vieux vin dans de nouvelles bouteilles’, EcoRev’ – Revue critique d’écologie politique. Retrieved 1st of April 2009 from http://ecorev.org/spip.php?page=imprimer&id_article=124.
  • Van der Valk I., (2002), Difference, deviance, threat ? Mainstream and Right-Extremist Political Discourse on Ethnic Issues in the Netherlands and France (1990-1997), Amsterdam : Aksant Academic Publishers.
  • Van Dijk, « What is Political Discourse Analysis ? » in Belgian Journal of Linguistics (Political Linguistics), 11, 1997, p.11-52.
  • Van Wynsberghe C., « Vous avez dit ‘confédéralisme’? » in Politique Revue de débats, Janvier et février, 83, 2014.
  • Venner F., (2005), L’effroyable imposteur. Quelques vérités sur Thierry Meyssan, Paris : Grasset.
  • Venner F. (2006), Extrême France. Les mouvements frontistes, nationaux-radicaux, royalistes, catholiques traditionalistes et provie, Paris : Grasset.
  • Van Eesbeeck P., (1985), L’U.D.R.T. De la révolte anti-fiscale des indépendants au libéralisme économique radical, Bruxelles : M.L.D. Publisher Paul Didier.
  • Vidal-Naquet P., (1987), Les assassins de la mémoire, Paris : La Découverte.
  • Waldron J., « Is This Torture Necessary ? » in The New York Review of Books, Volume LIV, Number 16, October 25, 2007,
  • Ward E., (Ed.), (1996), Conspiracies : Real Grievances, Paranoia, and Mass Movements, Seattle : Peanut Butter Publishing.
  • Ware A., “The United States : Populism as Political Strategy” in Meny Y. and Surel Y., (2002), Democracies and the populist challenge, New York : Palgrave, p.101-119.
  • Weakliem D., « A new populism? The case of Patrick Buchanan » in Electoral Studies, N°20, 2001, p.447-461.
  • Weber M., (1965), Essais sur la théorie de la science, Paris : Plon.
  • Weber M., (1995) [1971], Economie et société 1. Les catégories de la sociologie, Paris : Pocket.
  • Weber M., (1995) [1971], Economie et société 2. L’organisation et les puissances de la société dans leur rapport avec l’économie, Paris : Pocket.
  • Weinberg L., « An Overview of Right-Wing Extremism in the Western World : A Study of Convergence, Linkage, and Identity » in Kaplan J. and BjÆrgo T. (Ed.), Nation and Race, Northeastern University Press, p.3-33.
  • Weinberg L., « Comment la droite radicale américaine encourage le racisme en Europe occidentale » in Camus J.Y., (1998), Les extrémismes en Europe, Etat des lieux 1998, Bruxelles : Editions Luc Pire, p.427-432.
  • Weinberg L. and Kaplan J., (1998), The Emergence of a Euro-American Radical Right, Rutgers University Press.
  • Westlind D., (1996), The Politics of Popular Identity, Lund : Lund University Press.
  • Wexler M. and Havers G., « Conspiracy : a Dramaturgical Explanation » in International Journal of Group Tensions, Vol.31, N°3, Fall 2002, p.247-266.
  • White J., « Political Eschatology. A Theology of Antigovernment Extremism » in American Behavioral Scientist, Vol.44, N°6, February 2001, p.937-956.
  • Wieviorka M., (1993), La démocratie à l’épreuve. Nationalisme, populisme, ethnicité, Paris : La Découverte.
  • Wilders G., (2012), Marked for Death. Islam’s War Against the West and Me, Regnery publishing.
  • Willman S., « Spinning Paranoia. The Ideologies of Conspiracy and Contingency in Postmodern Culture » in Knight P., (2002), Conspiracy Nation, New York : New York University Press, p.21-39.
  • Wine M., “Royaume-Uni” in Les extrémismes en Europe, Paris / Bruxelles : CERA / Editions Luc Pire, 1998
  • Michael Wine « Trans-European trends in Right-Wing Extremism » in Mammone A., Godin E. and Jenkins, (2012), Mapping the Far Right in Contemporary Europe Local, National, Comparative, Transnational. New York : Routledge.
  • Winock M. (Ed.), (1994), Histoire de l’extrême droite en France, Paris : Seuil.
  • Winock M., « Autopsie d’un mythe, le complot ‘judéo-maçonnique » in Les collections de L’Histoire, N°33, Octobre-Décembre 2006, p.31-37.
  • Worrell M., « The Veil of Piacular Subjectivity : Buchananism and the New World Order » in Electronic Journal of Sociology, 1999, Vol.4, N°3 (disponible le 30 avril 2007) : http://www.sociology.org (../content/vol004.003/buchanan.html)
  • Worsley P., « The Concept of Populism » in Ionescu G. (Ed.), (1969), Populism. Its meaning and National Characteristics, London : Weidenfield and Nicolson, p.212-250.
  • Ye’or B., Eurabia: The Euro-Arab Axis, Madison : Fairleigh Dickinson University Press, 2005.
  • Zawadzki P., « Les populismes en Pologne » in Taguieff P.-A., (2004), Le retour du populisme. Un défi pour les démocraties européennes, Paris : Encyclopaedia Universalis, p.61-71.
  • Zeskind L., « Some ideas on Conspiracy Theories for a New Historical Period » in Ward E. (Ed.), (1996), Conspiracies : Real Grievances, Paranoia, and Mass Movements, Seattle : Peanut Butter Publishing, p.11-35.
  • Zeskind L., « A Nation Dispossessed : The Tea Party Movement and Race » in Critical Sociology, 2012, 38, p.495-509.
  • Zukier H., « The Transformation of Hatred : Antisemitism as a Struggle for Group Identity » in Wistrich R., (1999), Demonizing the Other, Amsterdam : Harwood Academic Publishers, p.118-130.
  • Zúquete J., « The European extreme-right and Islam : New directions ? » in Journal of Political Ideologies, October 2008, 13 (3), p.321-344.
  • Zunes S., “Hillary Clinton on International Law” in Foreign Policy in Focus, Commentary, December 11, 2007, p.1. Document disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.fpif.org (../fpiftxt/4803).
  • Zunes S., « Pakistan’s Dictatorships and the United States » in Foreign Policy in Focus, Policy Report, November 11, 2007, p.2. Document disponible à l’adresse suivante en juin 2008 : http://www.fpif.org (../fpiftxt/4718).