Le cumul de mandats serait à la base du sentiment de méfiance généralisé que les citoyens expriment à l’égard des hommes politiques. Une solution consisterait dès lors à limiter ce cumul. Le décumul en politique constitue-t-il un véritable moyen pour redorer l’image des représentants ? Les législations limitant le cumul atteignent-elles leurs objectifs ? Ne sont-elles pas contreproductives, notamment en termes de valorisation de l’image des parlementaires ?

Ces questions seront au cœur du débat animé par Jérôme Jamin (Professeur de science politique) et réunissant Philippe Defeyt (Directeur honoraire du CPAS de Namur), Déborah Géradon (Députée wallonne), Geoffrey Grandjean (Professeur de science politique) et Olivier Hamal (Député fédéral honoraire).

Jeudi 24 novembre, de 12h00 à 14h00, à l’Espace Opéra de l’Université de Liège.

Inscription obligatoire auprès de Julie Lousberg : *protected email*.