Du 19 au 23 avril 2017, pour la quatrième année consécutive, le Professeur Jérôme Jamin organisa un voyage didactique à destination de 36 étudiants de l’ULg. Ces étudiants venaient de trois facultés de l’Université : Faculté de Droit, de science politique et de criminologie, Faculté des Sciences Sociales et Faculté de Philosophie et Lettres.

Ce voyage didactique avait pour destination Berlin. Il s’inscrivait dans le cadre du cours d’Introduction à la science politique dispensé par le Professeur Jamin (SPOL1101-1  et SPOL1101-3). Quatre objectifs étaient poursuivis au travers de ce voyage :

  1. Découverte des institutions politiques et diplomatiques allemandes ;
  2. Mise en perspective des menaces liées à l’extrémisme et au radicalisme ;
  3. Réflexions sur les politiques publiques relatives à la gestion des mémoires collectives ;
  4. Étude de systèmes politiques totalitaires historiques (Allemagne nazie, et communiste post-Deuxième Guerre mondiale).

 

Arrivés à Berlin sans encombre, les étudiants consacrèrent la matinée du premier jour à la visite de la villa Marlier, au bord du lac de Wannsee. Là se tint, le 20 janvier 1942, la conférence rassemblant plusieurs hauts-responsables nazis chargés d’organiser l’éradication des Juifs. Aujourd’hui convertie en musée et en centre documentaire, la villa Marlier est considérée comme un lieu de mémoire et un espace de recherche.

C’est un autre lieu de mémoire qui fit l’objet de l’attention des étudiants dans la suite de la journée. La destination suivante était le musée du Ministère de la Sécurité d’État est-allemand (Stasi). Installé dans les anciens bâtiments du ministère, ce musée dépeint l’histoire et le fonctionnement des services de renseignement intérieurs communistes. Très documenté, le musée propose l’accompagnement des groupes par des guides enthousiastes et passionnants.

Fin de journée, Monsieur Ghislain D’hoop, Ambassadeur de Belgique à Berlin, ainsi que les autres membres de l’Ambassade belge, nous reçurent dans le cadre d’une conférence ayant pour thème les métiers de la diplomatie et l’action belge en Allemagne. Très accessibles, les membres de l’Ambassade donnèrent la possibilité aux étudiants de poser toutes questions les intéressant.

 

Le deuxième jour, nouveauté dans le programme du voyage didactique, la première activité fut la visite de l’aéroport de Tempelhof, rendu célèbre pour ses applications stratégiques dans le cadre de la mise en place du pont aérien de 1948 à 1949, organisé afin de contrecarrer le blocus soviétique de Berlin. Encore utilisé par la suite, tant pour le transport civil que militaire, il ferma en 2008. Aujourd’hui, une partie de ses infrastructures est affectée à l’accueil de réfugiés. Y sont également organisés des évènements culturels et sportifs. Quant aux anciennes pistes d’atterrissage et de décollage, elles font offices de gigantesque parc.

La suite de la journée fut ensuite consacrée au parcours guidé du musée-mémorial du camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen, sis à l’emplacement de l’ancien camp. Ce camp fut utilisé par les Nazis de 1933 à 1945, puis par les Soviétiques de 1945 à 1950.

 

Le troisième jour débuta par une visite commentée de lieux emblématiques de Berlin dispensée par le Professeur en Histoire de l’art et archéologie, Mathieu Piavaux, de l’UNamur.

Fin d’après-midi, les étudiants purent contempler le panorama berlinois, juchés au sommet de la Fernsehturm qui s’élève à une hauteur de plus de 200 mètres.

Ont participé à l’édition 2017 du voyage didactique à Berlin :

Jérôme Jamin, Mathieu Piavaux, François Debras, Jérôme Nossent, Cédric Boonen et Gaëlle Henrard.

Mélissa Antunes Cascao, Delphine Beckers, Aurelia Bessemans, Monia Bettahi, Antoine Billy, Hannelise Boerjan, Tara Chamberlan, Tatiana Croisier, Cassandre Dalbo, Julien Darchambeau, Nicolas Decru, Isaline Delange, Noe Delepine, Emma Demoulin, Pascale Felten, Kevin Franck, David Gaier, Maureen Goebel, Kristofer Hedia, Orosca-Maria Houmey, Tom Jacob, Samuel Léonard, Tiffanie Maisse, Romain Miermans, Leïla Missa, Garry Moes, Louise Moreau, Pricilia Mugwa, Shushane Muradyan, Kristin Myshkin, Elliot Pagacz, Guillaume Pierlot, Camille Rapaille, Mandy Renardy, Perrine Vinche et Aurelie Wittische.

 

Avec le soutien de